26 janvier 2011

Concert Seigneur des Anneaux - Grand Rex, Paris - 26 janvier 2011 [Part 1]

Le Seigneur des Anneaux : un concert. Évènement mythique que je ne pouvais rater au Grand Rex ! À l’image de Star Wars et de sa symphonie, le Seigneur des Anneaux n’a pas perdu ses fans, et ça fait plaisir ! Récit d’une nouvelle aventure musicale.
Seigneur des Anneaux : le concert, une épopée

C'est dans un état normal que je sors du métro Bonne nouvelle. Nous sommes mercredi, début d'année 2011 et je suis fatiguée. Le degré d'excitation commence son envol lorsque je vois un jeune homme déguisé aller dans la bonne direction pour sortir de la station (contrairement à moi). À l'extérieur, un petit renchérissement d'excitation à la vue de la file d'attente se formant devant le Grand Rex. Je sens les souvenirs d'une époque lointaine refluer. Le summum est quasi atteint quand je me trouve à côté de la voiture abritant Sir Christopher Lee. L'apogée ? Quand je réalise que nos places se trouvent au troisième rang, en face de la chaise du narrateur. En moins d'une heure, j'étais revenue en arrière, à l'époque où Le Seigneur des Anneaux était ma bible, où mon lecteur cd faisait tourner en boucle les bandes originales de Howard Shore et où je vivais littéralement en Terre du Milieu. En ce mercredi 26 janvier 2011, le Seigneur des Anneaux : le concert, peut commencer !

Seigneur des Anneaux : le concert, Christopher Lee !

Un petit moment d'attente pour placer tous les spectateurs (2800 places, le Grand Rex quand même) et l'Ensemble Tolkien et l'Orchestre Philharmonique d'Hollywood s'installent. Le public frémit, je ne sais pas si tout le monde sait que c'est Christopher Lee qui mène l'histoire du Seigneur des Anneaux : le concert, mais tous étaient dans l'attente. Et c'est l'explosion d'applaudissement lorsque Sir Christopher Lee est seulement annoncé ! Sans entendre la fin du message, tout le monde guette ce monstre du cinéma qui va nous faire la lecture comme il le ferait à des enfants. Ce que nous serons quelques minutes plus tard. Il arrive, accompagné du guitariste de la troupe. Le voir de ses yeux, on a beau se dire qu'on va s'habituer, mais c'est quand même autre chose ! Sir Lee nous fait une petite cascade impromptue (en même temps, il a quatre fois mon âge ce grand monsieur) et s'installe tranquillement dans le fauteuil où se tenait Gandalf sur les affiches du concert (ironique, n'est-ce pas ?).

Il est le narrateur de ce concert et participe à la tournée avec l’ensemble danois depuis longtemps. Ce soir, en France, il parlera français. Quelle émoi d’entendre cette voix que nombre de personnes connaissent par les films qu'il a tourné (une filmographie impressionnante, dont le Seigneur des Anneaux qui a relancé sa carrière), les narrations qu'il a fait (Rhapsody par exemple) et sa voix qu'il a prêté dans des films (Discworld : The Color of Magic [Les Annales du Disque-Monde]), dessins animés (Star Wars : the Clone Wars), et jeux vidéo (Batman : Arkham City, Kingdom Hearts). Une intonation et un son inoubliable pour une narration hésitante parfois (c'est du français !) mais que tous ont compris (malgré une traduction parfois hasardeuse).

Pour découvrir le reste de l'article « Le Seigneur des Anneaux : le concert » :
©Photo : Stefan Budirahardjo - Tolkien Ensemble